You are currently browsing the category archive for the ‘CONSEIL MUNICIPAL’ category.

La nouvelle municipalité de Limoges envoie des signaux forts et positifs aux limougeauds . En effet , les arrêtés anti-mendicité et anti-prostitution sont des décisions qui étaient attendues par une large majorité des habitants de la capitale régionale . Comme toutes les décisions fortes , cette dernière suscite des réactions .

Il y a quelques semaines , la municipalité avait décidé de supprimer la gratuité des garderies pour la remplacer par un barème fort équitable dans lequel je ne vois que l’expression d’une solidarité (La gratuité était conservée pour les zones d’éducation prioritaire et les tarifs débutaient à 0.25 € pour les autres garderies ) . En effet , chacun verse son écot au prorata de ses revenus mais tout le monde participe . J’y vois là une véritable solidarité où les familles les plus aisées donnent plus mais où les familles à revenus modestes participent à l’échelle de leurs revenus . La solidarité ne doit pas être à sens unique et c’est le cas aujourd’hui .

En trois mois , cette nouvelle municipalité démontre qu’une autre manière de gérer Limoges est possible.

Philippe Gorisse
Délégué Départemental Nouveau Centre

Publicités

Image

Philippe Pauliat Defaye est la figure de proue du Nouveau Centre Haut Viennois mais , à ses côtés , siégera au conseil municipal de Limoges une militante historique du centre droit limousin : Gisèle Dupré . Elle n’a jamais douté que le centre droit triompherait un jour et aujourd’hui sa persévérance et sa pugnacité sont récompensées .  Vous trouverez ci-dessous son parcours politique . Toujours en Haute Vienne et toujours au centre droit !

2001 – Elections Municipales sur la liste d’opposition RPR, UDF et DL

2002 – Elections Législatives  3 ème circonscription DL UDF suppléante JM THOURY

2004 – Elections Régionales  » Osez pour les limousins  » UDF

2007 – Elections Législatives  Liste UDF

2008 – Elections Municipales  » Limoges en mieux- Limoges en Bleu  » Liste UMP Nouveau centre

2010 – Elections Régionales  Liste UMP Nouveau Centre

2011 – Elections Cantonales Liste Union Des Centristes Humanistes et des Indépendants Suppléante de Thierry Villeger

2012 – Elections Législatives 2 ème circonscription Puy De Dôme  Candidate du centre et de la droite  résultats 5 %

 2014 – Elections Municipales Liste  » Aimons Limoge  » ELUE CONSEILLERE MUNICIPALE

 

 

Cela que je qualifierai de fait politique important ne doit ni surprendre ni, encore moins, irriter.

Cela doit être simplement compris et pourquoi pas apprécié.
NATUREL :
Il est naturel qu’une famille politique, dans laquelle se reconnaît une large part de la population de LIMOGES, soit représentée par un groupe politique clairement identifié.
Il est encore plus important que l’attitude politique centriste soit clairement présente dans notre assemblée qui me semble avoir encore quelques progrès à faire en pratique de la démocratie municipale :

  • Respecter l’opinion de l’autre,
  • Ne pas confondre contradicteur et ennemi,
  • Répondre, quand on est l’exécutif, aux questions des élus autrement que par des broncas plus ou moins heureuses ou par un silencieux mépris,
  • Eclairer, quand on est l’exécutif, le débat par des réponses dignes de la fonction que l’on exerce et non par l’invective, parfois l’injure et souvent le mensonge,

Voilà ce qui fait que vous êtes, mes chers collègues, plus centristes et même plus de centristes que vous ne le pensez dans cette enceinte.

CLARTE :
Au cas où cela aurait pu échapper à quelques esprits distingués, de gauche ou de droite,
Le groupe centriste est un groupe d’opposition et il reste absolument fidèle au mandat que les électeurs lui ont donné en 2008
Il reste uni autour de la table centrale, milieu de l’arène, aux places qui lui sont assignées par le bon vouloir du Prince.
Il ne fait pas partie de la gracieuse couronne des élus, tresseurs de lauriers, qui tapissent les murs de cette salle.

Clarté également autour de notre table dans nos rapports avec nos partenaires et souvent nos amis de l’UMP, regroupés autour de Camille GEUTIER qui doit être convaincu que nous mènerons à côté de lui les combats qui nous ont unis et continueront de nous unir.

Nos amis se plaisent à dire qu’ils sont la droite.

Nous sommes le Centre.

Nous sommes modérément de droite mais extrêmement centristes,

Et nos combats pour le pluralisme des voix dans cette assemblée se rejoignent et se rejoindront souvent.

Clarté aussi du propos qui tient en deux mots :

  •  le respect de l’acquis. Cent ans de socialisme n’ont pas produit que du mauvais pour cette ville.Ne nous désolidarisons pas de ce qui est notre histoire.
  • mais aussi, foi dans l’engagement public et dans l’avenir de LIMOGES et de la Région dont elle est la capitale.

Nous avons le sentiment que vous avez perdu la foi et aussi l’espérance. Après avoir construit avec votre prédécesseur un CHU, une université, un aéroport, une Technopole,

Vous, vous avez construit un pont sans d’ailleurs lui donner de nom,

Et vous voulez construire un stade monumental, le stade symbole du bas empire et de la fin de tous les règnes.

Ce défi de l’avenir, nous avons l’ambition de contribuer à le relever et de faire de LIMOGES une ville dont le 21ème siècle parlera.

Le Gouvernement a annoncé sa volte face concernant la création d’un nouveau centre de détention en Limousin.

Ainsi Luc Chatel, lors des questions d’actualité au sénat, a indiqué au sénateur creusois Jean-Jacques Lozach que ce projet ne se ferait pas.

Compte tenu de la décision prise par le Garde des Sceaux Michel Mercier de ne pas fermer les maisons d’arrêt de Guéret et de Limoges, le gouvernement considère que la capacité d’hébergement de ces deux établissements suffit à répondre aux besoins de la région Limousin.

Cependant les deux maisons d’arrêt limousines ont une capacité d’accueil totale de 130 places contre les 400 places annoncées dans le projet de centre de détention.

Comme l’indiquait le Populaire du Centre hier, il semble que les raisons soient ailleurs et notamment financières : « la construction d’un centre de détention serait, en effet, beaucoup plus chère que les travaux de rénovation confirmés encore hier par Luc Chatel dans les deux maisons d’arrêt limousines ».

Il semble donc que la « sympathique embuscade » tendue par le Maire de Limoges à Michel MERCIER il y a tout juste un mois lors des cérémonies du souvenir à Oradour sur Glane n’ait servi à rien!

Une fois de plus c’est le volontarisme politique qui fait défaut au Maire de Limoges. Prochaine étape: l’enterrement de la LGV?

Intervention de Marie-Pierre BERRY au Conseil Municipal de Limoges du 30 mai 2011:

Notre groupe a été récemment contacté par des parents d’élèves des écoles Montmailler, Le Présidial et Carnot. En effet des rumeurs depuis quelques semaines font état d’un projet de fermeture à la rentrée de la cantine Montmailler ouverte également aux écoles du Présidial et de Carnot.

Aujourd’hui les choses semblent prendre une tournure plus officielle puisque les parents ont été destinataires, très tardivement d’ailleurs, d’un courrier des services de la ville.

Si nous avons bien compris, il s’agirait de « recycler » le mess des officiers de la caserne Beaublanc pour en faire un restaurant scolaire et donc fermer la cantine Montmailler.

Nous sommes très attentifs à vos projets concernant l’immobilier militaire, puisqu’il paraît que vous en avez, mais il nous semble que notre ville mérite des projets plus ambitieux.

Dans cette affaire, nous dénonçons la forme et le fond. Ce projet est critiquable sur la forme :

  • la décision de déménagement de cette cantine semble s’être faite sans aucune concertation préalable avec les parents et les enseignants. Ceux-ci ont été destinataires d’un courrier une fois que les choses ont été décidées. Ils vous ont proposé une réunion la semaine dernière à laquelle aucun représentant de la ville n’était présent.
  • par ailleurs, une fois de plus, les élus sont mis devant le fait accompli.

Ce projet est critiquable sur le fond :

  • notre préoccupation première est la sécurité des enfants : est-elle assurée dans le cadre du transport en bus quand on sait qu’il y a une difficulté de stationnement et d’arrêt à proximité de l’école Montmailler
  • compte tenu du délai de transport, le temps du repas et de la récréation sera considérablement réduit, et cela au détriment de la santé des enfants.
  • il semble qu’un soutien scolaire était organisé à cette période de la journée. Est-il maintenu car il nous semble incompatible avec cette nouvelle organisation.
  • par ailleurs, la particularité des horaires des classes CHAM (classes horaires aménagées musique) peut-elle être maintenue dans ces conditions ?

Nous avons conscience que les cuisines Montmailler ne répondent sans doute plus aux normes aujourd’hui en vigueur.

Cependant, n’est-il pas envisageable de mettre aux normes ces installations pour une restauration de qualité, de proximité et à taille humaine pour le bien-être des enfants.

Une autre possibilité s’offre à vous : la création d’une cuisine centrale avec le transport des repas vers les cantines locales. Cela existe déjà dans d’autres communes. Ainsi à Clermont Ferrand, une Unité de Préparation Culinaire irrigue 13 restaurants scolaires, permettant aux élèves de prendre leurs repas dans leurs écoles respectives.

Mais cela nécessiterait de mettre un peu moins d’argent dans votre grand stade et un peu plus dans vos cantines scolaires !

Comme vous l’ont indiqué les parents d’élèves, d’autres possibilités s’offrent à vous. Nous vous demandons de toutes les étudier en totale concertation avec les intéressés.

Monsieur le Maire, nous vous demandons de revoir votre copie sur laquelle nous annotons : Peut mieux faire !

Le Conseil Municipal de Limoges a validé le tracé de la LGV Limoges Poitiers proposé par Réseau Ferré de France après plusieurs mois de concertations. Il comporte 112 km de ligne nouvelle dont 73 km de sections à voie unique et 38 km de sections à double voie.

Il privilégie par ailleurs un franchissement de l’A20 au niveau de Limoges en aérien et non en souterrain, l’arrivée se faisant par la commune du Palais sur Vienne. 

L’objectif est de voir la LGV en gare de Limoges en 2016.

Cependant demeure une grande incertitude: le financement, et notamment celui provenant de la région Poitou Charente, Ségolène s’étant montrée depuis quelques mois réticente au projet.

En février 2010, le Conseil Municipal de Limoges avait approuvé le programme de restructuration du Stade d’Honneur de Beaublanc. Le groupe UMP-NC s’était alors abstenu, estimant que la ville n’avait pas les moyens d’avoir de grandes équipes de football ou de rugby pour faire vivre un tel équipement.

Ce soir, le Conseil Municipal a retenu le projet du cabinet d’architecte FERRET. Ce stade de 20.000 places, non conforme aux normes UEFA ou FIFA, se fera sans piste d’athlétisme mais avec 4 modules de tribunes autonomes, version stade à l’anglaise. Un espace restauration et une bodega sont par ailleurs prévus.

Le coût total de cet investissement est estimé à plus de 60 millions d’euros HT avec des frais de fonctionnement de plus de 600.000 euros par an.

Si le groupe UMP-NC a toujours soutenu le développement du sport de haut niveau dans notre ville, cependant il lui est apparu que cette infrastructure semblait surdimentionnée pour notre ville dont les équipes sportives ont bien du mal à se maintenir à un niveau correct, faute de moyens financiers. Dans ce cadre, le groupe UMP-NC s’est opposé à cette version pharaonique du programme.

Rappelons que dans le même temps l’agglomération de Limoges s’est engagée dans la construction d’un Centre Aquatique pour un montant minimum de 55 millions d’euros.

L’Université de Limoges crée sa Fondation Partenariale comme le lui permet désormais la Loi du 10 août 2007 relative aux libertés et aux responsabilités des universités.

Nos universités manquent de moyens et l’Etat ne peut pas tout financer. La Fondation est un bon moyen de diversifier et d’augmenter les ressources de l’Université et donc d’attirer les meilleurs chercheurs. Elle permet également de développer une véritable collaboration à moyen terme avec des entreprises puisque les fondateurs s’engagent sur une durée d’au moins 5 ans.

Participeront à cette Fondation, aux côtés de l’Université, les collectivités territoriales, des établissements publics tels que le CHU ou la CCI, et des partenaires privés tels que des entreprises et des banques.

La Ville de Limoges sera membre fondateur et participera financièrement à hauteur de 70.000 euros par an pendant 3 ans.

Mercredi 22 septembre le groupe municipal Nouveau Centre-UMP de Limoges a tenu une conférence de presse sur le thème : « Monsieur RODET, n’oubliez pas le centre-ville ».

photo Thomas JOUHANNAUD

En effet, la semaine prochaine, Family Village, grand centre commercial au nord de Limoges, ouvre ses portes. Cette ouverture est une bonne nouvelle pour l’ensemble de notre agglomération, même si le nombre d’emplois réellement créés n’est pas celui annoncé. En effet, si des nouvelles enseignes apparaissent dans notre région comme Alinéa ou Cultura, d’autres ne font l’objet que d’un déménagement sans création d’emplois.

Mais l’heure n’est pas à la polémique: nous devons nous féliciter de ce nouveau pôle d’activité au sein de notre agglomération.

Cependant, il convient de ne pas oublier le centre-ville. Family Village va tout naturellement créer un flux vers la périphérie. Cela ne doit pas se faire au détriment du centre-ville. Il est important de ne pas opposer le commerce du coeur de ville à celui des faubourgs. En conséquence, comme nous le réclamons depuis 3 ans, il convient de prendre les mesures nécessaires pour rendre attractif le centre de Limoges afin que celui-ci ne se vide pas davantage dans les mois qui viennent.

Ainsi, il convient de procéder à la rénovation des quartiers commerçants et de faciliter l’implantation de nouveaux commerces de proximité à taille humaine. Il devient également urgent de revoir le plan de circulation afin de résoudre quelques points noirs bien connus de nos concitoyens. Enfin, la gratuité du stationnement le mercredi et le samedi doit être étudiée tout comme celle des transports en commun. Un seul objectif: rendre le centre-ville attractif.

Le groupe municipal Nouveau Centre-UMP de Limoges est force de proposition. Espérons que pour une fois Monsieur RODET sache l’entendre. Si le Maire tarde à réagir, il en sera fini du centre-ville. C’est aujourd’hui qu’il faut agir: demain il sera trop tard!

Monsieur Le Maire,

Mes Chers Collègues,

A l’heure où s’engage la réforme de l’organisation territoriale et de la fiscalité locale, nous souhaitons rappeler que nous avons la conviction que l’homme ne doit pas être seul face à l’Etat et que pour assurer la cohésion sociale, il faut maintenir et renforcer des corps intermédiaires.

Par ailleurs, d’un point de vue strictement économique, nous avons la certitude que les relais de croissance de notre pays résident dans le dynamisme des régions, des départements et des villes.

D’une façon générale, l’essoufflement de l’Etat, la faiblesse de ses moyens d’investissement, la persistance des injustices sociales, l’atomisation sociale contrebalancée par la quête d’identité qui anime nos concitoyens face aux inquiétudes d’un monde globalisé, tous ces signes militent en faveur d’une République moderne et décentralisée, en faveur d’un renouveau de nos pratiques, pour les rendre plus proches des citoyens.

C’est au cœur de nos villes que doit se dessiner la France de l’après-crise, au-delà du plan de relance. Cela implique de grandes politiques publiques, une vision du développement social et territorial fondée non sur des discriminations «positives» sectorielles, mais sur la libération des énergies locales et sur des politiques efficaces et responsabilisantes, pour dynamiser les territoires, restaurer l’égalité des chances et créer les conditions d’une véritable identité commune.

Il s’agit donc de vivre l’an II de la décentralisation.

Dans ce cadre nous devrions assister à l’essor culturel de notre territoire et à une attractivité croissante de notre ville transformée par des projets urbains ambitieux et des architectures à la fois conquérantes et conviviales.

Or ici à Limoges nous ne voyons rien !

Sans doute par manque de volonté et de vision politique et cela malgré l’immense mutation décentralisatrice à laquelle nous assistons depuis ces trente dernières années, source en principe de libertés locales et d’efficacité de l’action publique.

Partout où la décentralisation est effective, les résultats sont au rendez-vous. La dynamique économique et la création d’emplois se conjuguent avec le renforcement du pouvoir local.

Pourquoi la ville de Limoges ferait-elle exception ? Sans doute par manque de créativité !

Alors Monsieur Le Maire : soyez ambitieux et créatif pour notre Ville !

Mais, à Limoges, plus qu’ailleurs, la tâche est immense car le retard pris est considérable.

Marie-Pierre BERRY

Conseillère Municipale de Limoges

CALENDRIER

24 février 2014: Vœux du Nouveau Centre 87
3 février 2014 : Conseil municipal de Limoges

RUBRIQUES

Adhérer au Nouveau Centre

Archives