« Un Président nullement à la hauteur tant de la situation du pays que de sa fonction »

Philippe Vigier, Président du groupe UDI à l’Assemblée nationale, à la suite de la conférence de presse du Président de la République, s’alarme que François Hollande n’ait de réponses que sur la situation internationale et nie la réalité économique et sociale du pays.

« Face à la montée des fondamentalismes, face aux menaces qui pèsent sur nos démocraties, le Groupe UDI salue l’esprit de responsabilité du Président de la République. Le soutien aérien des forces françaises à l’Irak, c’est avant tout l’engagement de la France pour la défense de la liberté et la lutte contre le terrorisme. La décision de la France est un acte grave qui nécessite l’unité nationale et le rassemblement de l’ensemble des forces politiques.

Quant au jugement du Président de la République sur la situation de la France, ce dernier est totalement déconnecté de la réalité quotidienne des Français. Plus notre pays s’enfonce dans la crise, plus le chômage frappe des milliers de familles, plus le pouvoir d’achat est attaqué, plus les déficits se creusent, plus la défiance augmente, moins le Président de la République semble concerné par le quotidien et par l’avenir des Français et en particulier des plus fragiles. Les Français qui lui ont pourtant fait confiance il y a deux ans sont désormais totalement abandonnés.

Aujourd’hui, François Hollande n’a eu de cesse que de réclamer du temps sans jamais remettre en cause ses choix politiques alors que, depuis deux ans, ces derniers n’ont fait qu’amplifier la crise.

A cet égard, la suppression de la première tranche de l’impôt sur le revenu constitue une tentative pour faire oublier l’injustice sociale que fut la suppression, en juillet 2012, de la défiscalisation des heures supplémentaires, attaque sans précédent contre le pouvoir d’achat de plus de 9,5 millions de salariés. Cette mesure sera pourtant insuffisante pour rétablir la confiance. Cette mesure, qui n’est toujours pas financée, risque de pénaliser les classes moyennes et de creuser encore plus les déficits.

Nous attendions un Président de la République qui donne un sens aux efforts demandés aux Français. Nous avons eu un Président nullement à la hauteur tant de la situation du pays que de sa fonction, ses seules annonces se résumant à un élargissement du service civique et à une généralisation du plan numérique pour les collèges. Aucune mesure d’ampleur pour lutter contre le chômage qui progresse mois après mois, n’a malheureusement été présentée.

François Hollande se donne du temps alors que le pays ne peut plus attendre. Le pacte de confiance est désormais rompu. » déclare Philippe Vigier.

Publicités