Le Président ne s’engage pour l’Europe qu’au lendemain des élections européennes et n’entend toujours pas le message des Français

 « Je regrette, qu’à aucun moment, le Président de la République n’ait pris sa part de responsabilité dans l’analyse des résultats des élections européennes. Il a su nous parler de la défiance à l’endroit de l’Europe, des partis politiques et de la politique, sans jamais s’interroger sur le poids de ses propres errements sur cette grave crise de confiance. Je déplore aussi que le Président ne s’engage pour l’Europe qu’au lendemain des élections européennes pour nous rejouer le coup de la réorientation de l’Europe qui déjà en 2012, lors de la campagne présidentielle, avait contribué à fragiliser, chez les Français, le sentiment d’adhésion à l’Union européenne. Pour le reste, le Président n’a pas entendu la détresse des Français et continue de fermer les yeux sur leurs attentes. Cinq mois après les annonces sur le pacte de responsabilité et de solidarité, François Hollande s’est contenté de nous en décrire à nouveau les contours. Pourtant, la nécessité d’engager une vraie bataille pour l’emploi, de redonner du pouvoir d’achat aux ménages et de la compétitivité aux entreprises exigeaient une accélération de son calendrier » déclare Philippe Vigier, Président du groupe UDI à l’Assemblée nationale. 

Publicités