Le Groupe UDI, par la voix de Philippe VIGIER, son Président, salue l’effort inédit de 50 milliards d’euros d’économies présentées par le Gouvernement et se réjouit qu’il semble entendre les craintes que nous avions exprimées, dès la semaine dernière, sur le gel des petites retraites.

 « Réaliser ces 50 milliards d’économies est crucial pour honorer les engagements européens de la France, vital pour préserver l’avenir, tant nos déficits menacent aujourd’hui notre modèle social. Il s’agit en outre d’un préalable indispensable pour renouer avec la confiance et ainsi enrayer la spirale du chômage.  

 Pour autant, nous déplorons l’absence totale de réformes structurelles, indispensables pour redresser le pays. En engageant en parallèle 35 milliards d’euros de dépenses nouvelles, il est à craindre que le Gouvernement ne réduise à néant les efforts demandés aujourd’hui aux Français, et ne leur offre dès lors comme unique perspective une nouvelle cure d’austérité pour rien.

 Aussi, afin non seulement de donner un véritable sens à ces 50 milliards d’économies mais aussi d’opérer enfin un tournant décisif vers la sortie de crise, nous appelons le Gouvernement à prendre dès maintenant des engagements clairs accompagnés d’un calendrier précis quant aux réformes structurelles à engager (réforme des retraites, réforme territoriale, réforme de l’Etat, réforme de l’assurance maladie et du système de soins ….).

 C’est à cette seule condition que le programme de stabilité pourra servir pleinement l’intérêt général du pays et c’est en fonction de cette seule considération que le Groupe UDI se prononcera », déclare Philippe VIGIER.

Publicités