« L’Union des Démocrates et Indépendants transmet tout d’abord ses vœux républicains de réussite à la nouvelle équipe gouvernementale.

 La mission que ce gouvernement conduira au service de la France sera particulièrement difficile et exigeante et nous lui apporterons notre soutien chaque fois qu’il démontrera sa capacité à privilégier les intérêts supérieurs de notre pays.

 Dans cet esprit, nous exercerons une vigilance de tous les instants sur l’engagement qu’il mettra à lutter de toutes ses forces contre la hausse dramatique et continue du chômage.

 Si nous saluons le respect de la parité, la composition du gouvernement de Manuel Valls ne marque pas pour autant de véritable rupture avec le précédent : le gouvernement de combat, annoncé par François Hollande, ressemble en effet à s’y méprendre au gouvernement de l’échec, conduit par Jean-Marc Ayrault.

 

Sa composition vient en revanche entériner la rupture du Parti Socialiste avec ses alliés écologistes.

 La majorité arrive donc repliée sur elle-même, fragile et fébrile pour affronter le vote de confiance.

 A cet égard, l’annonce de l’entrée au gouvernement de Secrétaires d’Etat la semaine prochaine ne trompe personne : loin d’être les soldats d’un « gouvernement de combat », ils ne seront que des cautions pour tenter de convaincre la majorité, en particulier son aile gauche, de voter la confiance.

 L’UDI s’inquiète par conséquent que le cap qu’a semblé dessiner François Hollande lundi en présentant le pacte de responsabilité et de solidarité n’ai été qu’une parenthèse et que la logique de casting prenne déjà le pas sur le changement de politique vital attendu » . 

Publicités