Suite au soutien apporté par EELV  à l’intrusion de militants de Greenpeace à Fessenheim, Philippe Vigier, Secrétaire général du Nouveau Centre, Porte-parole de l’UDI, dénonce la situation intenable de la majorité. Jean-Marc Ayrault doit mettre fin à la cohabitation au sein de son propre gouvernement.

 Après le soutien apporté par Cécile Duflot aux manifestants opposés à la construction de l’aéroport Notre-Dame-des-Landes, EELV vient à nouveau de franchir un pas dans la logique de défiance vis-à-vis de François Hollande et de Jean-Marc Ayrault en apportant son soutien à l’intrusion de militants de Greenpeace à Fessenheim.

 Cette nouvelle ligne de fracture ouverte est d’autant plus grave et significative qu’elle touche à des questions aussi essentielles pour notre pays que l’avenir de notre industrie nucléaire, notre indépendance énergétique ou encore l’indispensable transition écologique.

 Ces querelles intestines entre les socialistes et leurs alliés donnent à voir l’essoufflement d’une majorité présidentielle dont les fondations reposent uniquement sur la cuisine électorale. Pire, ces tensions incessantes démontrent son incapacité à proposer des solutions concrètes pour sortir la France de la crise.

 Alors que les élections municipales sont imminentes et que socialistes et écologistes sont alliés dans de nombreuses villes, Jean-Marc Ayrault doit maintenant en finir avec la compromission et clarifier sans délai la situation de cette majorité qui n’est manifestement pas plus en état de diriger notre pays que nos villes.  

Publicités