Pour Philippe Vigier, Secrétaire général du Nouveau Centre, Porte-parole de l’UDI, le résultat du référendum suisse constitue un signal fort sur lequel la France et l’Union européenne n’ont pas le droit de fermer les yeux.

 

Afin de construire une Europe forte, qui protège de la crise, il est plus que temps de mettre un terme à une incohérence fondamentale de la construction européenne : il ne peut y avoir de liberté de circulation totale au sein de l’espace Schengen sans véritable politique commune d’immigration et d’asile.

 

Il est plus que temps que la France et l’Europe assument une politique responsable en matière d’immigration et d’intégration.

 

Dans cette perspective, l’UDI affirme qu’elle refuse tout repli sur soi mais soutient une immigration décidée en fonction de nos capacités d’intégration.

 

Pour faire face à la tentation du repli sur soi et des extrêmes, l’UDI estime qu’il est par conséquent nécessaire de mettre en œuvre une politique migratoire européenne qui repose sur trois piliers :

–          l’évaluation au niveau de l’Union européenne et de chacun de ses Etat-membres de leurs besoins en matière d’immigration afin que les entrées sur le territoire européen se fassent en fonction de nos besoins économiques

–          un contrôle rigoureux aux frontières extérieures de l’Union européenne

–          une politique européenne ambitieuse en matière d’aide au développement.

 

 

 

Publicités