(AFP) – Le député (UDI) Hervé Morin a proposé vendredi l’expropriation, après mise en demeure, des « marchands de sommeil » louant des logements insalubres.

 
Herve-morin

Interrogé par i>TELE sur le rapport de la fondation Abbé Pierre, montrant une aggravation de la crise du logement en 2013, l’ex-ministre Hervé Morin a assuré que pour y remédier, « il faut faire le contraire de ce que fait Cécile Duflot« , ministre chargée de ce secteur. « Il faut donner la possibilité au pays de construire » et non « pas doubler la TVA en l’espace de deux ans », selon l’élu de l’Eure.

Il faut que « les marchands de sommeil, tous ceux qui louent des logements insalubres, soient mis en demeure de les rénover » et sinon, « au bout de six mois, expropriation du logement et transfert de ce logement à un organisme de logement social », a-t-il préconisé, en ajoutant que cela se faisait au Canada.

Publicités