François Hollande, trop occupé à parler à la gauche, est incapable de tenir le début du commencement d’un discours de vérité à la France.

Dans un entretien accordé à Libération, François Hollande a déclaré qu’il n’y aurait ni « rigueur » ni « ouverture » s’il remportait l’élection présidentielle.

Nous prenons acte de ce message clair et appelons chaque Français et chaque Française à l’entendre: s’il est élu, François Hollande annonce qu’il sera le Président d’un clan et confesse d’emblée qu’il ne prendra aucune décision courageuse pour lutter contre les déficits et la dette.

François Hollande, c’est un candidat en »trompe l’oeil » qui ne propose aucune vraie réforme pour ne pas faire de vague ; c’est le candidat otage des alliances ineptes passées avec Eva Joly et bientôt avec Jean-Luc Mélenchon ; c’est enfin le candidat du déni sur les finances publiques car le déni est le seul projet qui réconcilie la gauche de l’indécision et la gauche de l’outrance.

François Hollande n’est jamais rentré dans lacampagne présidentielle : il est toujours le candidat des primaires socialistes, cultivant le flou artistique, flattant tour à tour chacune des composantes de la gauche plurielle et promettant des lendemains qui chantent à coup de dépenses que la France n’a pas les moyens de se permettre.

 

Publicités