Nous dénonçons la frilosité de François Hollande sur la question des déserts médicaux.

Dans un entretien au quotidien la Dépêche du Midi, le candidat socialiste à l’élection présidentielle a indiqué qu’il proposerait une aide à l’installation des jeunes médecins pour lutter contre les déserts médicaux.

Oui, mais voilà : cette mesure existe déjà avec le Contrat d’Engagement de Service Public mis en place en 2009 par l’actuel gouvernement avec la loi « Hôpital, Patients, Territoires, Santé » à laquelle le Parti Socialiste s’est pourtant opposé !

Annoncer que rien ne changera alors que l’accès aux soins devient une source d’inquiétude chez nos concitoyens ,particulièrement en milieu rural et dans certaines banlieues, montre à quel point le Parti Socialiste est éloignée des préoccupations desFrançais.

Le Nouveau Centre propose trois idées neuves pour un système de santé moderne et équitable, qui garantisse à chaque Français et à chaque Française l’existence d’une offre de soins à 30 minutes maximum de son domicile :

  • Remplacer l’examen national classant, qui favorise la concentration de jeunes médecins dans certaines parties du territoire et aggrave ainsi la fracture médicale, par le système de l’internat régional qui permettrait de rééquilibrer la démographie médicale ; 
  • Prévoir qu’au cours de leurs années d’internat, les étudiants en médecine soient obligés de passer un an dans les zones qu isouffrent de désertification médicale, afin qu’ils soient davantage sensibilisés à cette problématique ;
  • Prévoir de nouvelles conditions pour l’installation de nouveau xmédecins dans les zones déjà surdotées.

Après la vraie fausse réforme des retraites, les vraies-fausses créations de postes dans l’éducation nationale, et la vraie-fausse suppression du quotient familial, FrançoisHollande invente la proposition qui ne change rien.

Avec François Hollande, l’immobilisme et l’indécision, c’est maintenant !

Publicités